21 Juin 2018

Le Pape François a répondu à l’invitation de la Confédération de se rendre en Suisse, 5 ans après son élection à la tête de l’ Eglise Catholique.

Le Chef de l’Eglise Catholique s’est rendu à Genève pour venir y commémorer les 70 ans du Conseil Oecuménique des Eglises ( COE ) .

Evénement majeur pour toute la communauté catholique de Suisse.

Le calendrier de cette journée fut très rempli.

A 10h10, il fut accueilli à l’aéroport de Cointrin par une délégation du gouvernement helvétique menée par le Président de la Confédération Alain Berset et les ministres Doris Leuthard et Ignazio Cassis.

Après des entretiens officiels avec eux, le Pape s’est rendu au siège de COE . Il a voulu mettre sa participation à cette commémoration  sous le signe de la reconnaissance de toutes les églises: orthodoxe, anglicanes, baptistes luthériennes et réformées du monde entier. Elle s’inscrivait dans son programme « Marcher, prier et travailler ensemble ». Ce fut de fait une visite de travail avec pour objectif la tentative de renforcer l’unité des chrétiens.

A 17h30 le Pape a célébré une messe au palais des Congrès de Palexpo devant pas moins de 40’000 personnes . Elle fut intégralement retransmise en direct par la TSR.

Cette messe fut budgétée à 2 millions de francs suisses, dont la moitié pour la sécurité. Les catholiques ont été sollicités à participer au financement de cet évènement. 

Une telle journée fut éprouvante pour cet homme 80 ans passés, si bien qu’à la fin de l’office, il eut un léger malaise. Cependant vers 20h on le vit monter dignement et posément à bord de l’avion sans aucune aide.

Cette visite a succédé à celle de Jean-Paul II en 2004 qui s’était rendu à Berne et Genève pour une tournée de six jours un an avant sa mort.

Un tel évènement a marqué la Cité de Calvin par l’ampleur des précautions et systèmes de sécurité mis en place afin que le passage de ce chef d’Eglise ne fut entaché d’aucune ombre et puisse être une fête à la hauteur des espoirs de tous ceux qui se sont déplacés pour le rencontrer ou seulement l’apercevoir. 

Texte  Danielle Foglia-Winiger    

2 Commentaires

  1. « lac de Genève info »…
    avec ce nom, les genevois vont liront, mais tous les autres qui sont au bord du LAC LEMAN risquent de vous « bouder »! (sont moi…)

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here