“I HAVE A DREAM”

Après Neuchâtel et Lausanne, 10 000 personnes ont manifesté hier à Genève, mardi 9 juin 2020, à l’appel de Blacks Lives Matter Swiss Romande, relayé par le Parti Solidarité.

C’est le décès de Georges Floyd à Minnéapolis dont on a pu entendre l’appel poignant «  Je ne peux plus respirer . Je vais mourir «  et dont confirmation de sa mort nous a été transmise par une vidéo où on le voit étendu face contre terre avec le genou d’un policier posé sur sa tête qui ont fait prendre  conscience qu’un policier avait le droit de tuer impunément.

 

Cet évènement a mis en évidence le peu de prix que pouvait avoir la vie de tout homme de couleur, que ce soit hommes, femmes ou enfants.

Les langues se sont déliées. Et c’est alors que l’on s’est aperçu que le racisme et de telles discriminations existaient en Suisse et plus particulièrement à Genève.

Ce sont donc 10 000 personnes qui se sont réunies au Parc des Bastions à 18h, manifestation autorisées à conditions que le cortège s’élance par groupe de 300 personnes , que les participants portent un masque et se munissent de gel hydroalcoolique.

Une marée humaine réunissant noirs et blancs ( toutes couleurs confondues), scandant des slogans inscrits sur des pancartes tels que :

«  La Couleur n’est pas un crime « 

«  Le Racisme est aussi une pandémie « 

«  Votre silence alimente la suprématie blanche »

a défilé dans les rues partant des Bastions pour aller jusqu’au Parc des Cropettes et pour finir par s’arrêter sur le Pont du Mont-Blanc . Là chaque participant a mis  un genou à terre et observé une minute de silence en hommage à celui qui est décédé sous le genou d’un policier blanc.

Cette manifestation est importante pour dire NON à toute forme de racisme, qu’elle soit verbale, psychologique, entrave à l’embauche, prétexte à des violences physiques pouvant entraîner la mort.

C’est aussi montrer au vu et au sus de tous qu’ils n’ont plus peur, qu’il peuvent descendre dans la rue , témoigner de leur vécu et rappeler la mémoire de quelques noirs de la communauté de Genève.

Vivre dans la peur entraîne des comportements de soumission et légitimise tout acte de racisme augmenté bien souvent par le silence impressionnant de tous ceux qui en sont témoin.

«  Qui ne dit mot consent « 

 

Texte: Danielle Foglia-Winiger

LaCTU

Genève : H-F Dubois.

 

MORT DE GEORGE FLOYD UN AVANT UN APRÈS?

En cette fin d’après-midi de mardi pluvieux, sur la Place de Neuve dans la Cité de Calvin, plus ou moins 10 000 manifestants sont venus rendre hommage à Georges FLOYD, cet afro-américain tué le 25 mai par un policier blanc.

Ce quadragénaire est mort parce qu’il était de peau noire. 

Nostalgie quand tu nous tiens, quand les plus vieux, venus ici même, se souviennent qu’il y a 52 ans un certain pasteur noir Martin Luther King fut assassiné après avoir prononcé son discours avec cette phrase mémorable qui fit le tour du monde «  I HAVE A DREAM » qui est encore dans toutes les mémoires.

Alors qu’au même moment de l’autre côté de L’Atlantique, sur le continent américain, tout un peuple rend un vibrant hommage qui je l’espère changera certaines mentalités.

Les milliers de genevois ont crié «  NON A LA HAINE RACIALE « . 

Il y avait des gens de toutes couleurs. C’était un patchwork de pancartes et banderoles. Il y avait aussi des joueurs de musiques africaines.

A noter une présence discrète des forces de l’ordre.

Aucun incident à ce jour n’a été signalé.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here