La roseraie de la Grange (confinée ): un avant,un après.

Genève ( le reporter enchainé) , belle, avenante, majestueuse , Madame la Rose, nostalgie quand tu nous tiens ici même dans le Parc de La Grange, propriété jadis de la famille William Favre, seul parc être classé monument historique.

Durant de nombreuses années fut organisé le concours international de la Rose Nouvelle. C’était la carte de visite de la Cité de Calvin  avec son panorama grandiose sur la rive droite, son Jura et son Lac. Durant un week-end du mois de juin, c’était le rendez-vous incontournable des obtenteurs rosiéristes, venus des quatre coins du Monde. Le premier Concours de la Rose fut organisé juste après la deuxième guerre mondiale en 1947 pour juger la plus belle rose de l’année . Cet évènement était organisé par la Société Genevoise d’Horticulture. A l’époque, les jardiniers des Parcs et Promenades de la Ville de Genève entretenaient ce haut- lieu sous la direction de chefs de services dont Eric Bois, Armand Oberson, Charles Babel notamment . Le concours de la Rose Nouvelle a eu un tel impact sur la Genève Internationale durant ces dernières années qu’elle fut visitée par une cohorte de touristes.  On trouvait ici une centaine de cultivars dans des plates-bandes tirées au cordeau, avec ses bassins d’eau, sa statue du joueur de flûte et sa fameuse pergola aux rosiers.

https://lactuduleman.ch/abonnement/

A l’entrée principales, la villa du gardien des lieux avec sa tour, son portail aux deux lions et deux piliers avec les inscriptions de toute la famille Favre.

Depuis un certain temps, toute la Roseraie est clôturée pour des travaux. Certains se posent la question de l’avenir de cet emplacement.

Une rénovation engagée par la Ville de Genève est en cours afin qu’elle devienne un Jardin de Roses luxuriant, entretenu de manière naturelle, sans aucun produit phytosanitaire.

La belle Roseraie de 20ème siècle était soutenue par des traitements chimiques qui ont épuisé le sol.

Celle du 21ème siècle sera 100% naturelle. Le futur Jardin de Roses sera accompagné de fleurs variées, ce qui contribuera à revitaliser ce site patrimonial unique .

La suppression des rosiers fut nécessaire avant d’engager tous les travaux de rénovation.

Parions que le nouveau Jardin de Roses, répondra aux normes biologiques engagées dans tous les espaces verts du canton et réjouira nos yeux et notre odorat par ses parfums subtiles et délicats.

Texte et vidéo : hf Dubois 2019/2020

Photos archive intérieur parc 2019 ©LacTU extérieur Mai 2020 ©LacTU

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here